UA-53609183-1Choisir votre photographe de mariage - svphotomariage
Choisir votre photographe de mariage - svphotomariage

Comment choisir votre photographe de mariage ?

Comment choisir votre photographe de mariage ?

Comment choisir votre photographe de mariage ?

Voilà bien une question que tous les mariés se posent et qui mérite une réflexion approfondie. C’est un sujet passionnant qui fait énormément réfléchir. Nous ne parlerons pas de de la méthode « les copains feront les photos » car les résultats, même s’ils peuvent être très bons dans l’absolu, sont trop contrastés. Nous exposerons donc ici l’approche de payer quelqu’un pour la prestation, dans l’optique d’avoir une certaine assurance et tranquillité.

Donc, comment choisir votre photographe de mariage ?

Avant tout, commencez par vous poser la question : « pourquoi je souhaite embaucher un photographe de mariage ? »

Les réponses sont multiples, parmi elles, nous avons :

« C’est une grande journée alors il faut assurer le coup, si je demande à Tonton ou aux copains, j’aurai du mal à rassembler toutes leurs images et elles ne seront peut être pas aussi belles que je le voudrais. En plus cela leur mettra une certaine pression et ils ne profiteront pas de la journée. Bon ok je vais en embaucher un, mais pour pas cher hein ! Après tout, avec les appareils d’aujourd’hui c’est facile, tout le monde peut prendre de belles photos ! « 

– Cette approche est assez classique, la photographie a énormément évolué depuis une quinzaine d’années et la transition numérique, la conséquence directe est sont accessibilité et donc sa dévaluation. Du coup, les mariés qui dépensent beaucoup d’argent pour la robe, les chaussures, les alliances, le traiteur et la salle, se diront qu’il n’en reste plus beaucoup pour le photographe… Les exemples sont nombreux où des couples qui ont fait confiance à « tonton » (je n’ai rien contre les tontons au contraire !) se retrouvent plus ou moins obligés de programmer une séance studio 2 mois après leur mariage pour avoir une poignée de photos dignes de ce nom; quant aux photos d’ambiances et de groupes le jour j, rien à faire, elles sont perdues, ou du moins peu satisfaisantes aux yeux des mariés.

Vient ensuite la disponibilité des photos : tonton et les copains auront du mal à penser que vous voulez vite avoir vos photos, alors vous allez devoir les appeler souvent, pour leur demander quand ils pourront vous les envoyer. S’ils vous les envoient par internet, le volume des images sera un problème, du coup ils devront réduire leur définition. Si vous voulez en faire des agrandissements, cela sera problématique…

Ensuite, le photographe « pas cher » aura beaucoup de mal à vous proposer des produits de qualité et dignes de l’événement. Pourquoi ? Car la seule fabrication d’un livre haut de gamme (réservé aux professionnels) se chiffre entre 250 € et +600€, donc comment être rentable, payer ses charges, amortir son matériel et vivre en vendant 400 ou 500 € une prestation complète ? Ce photographe « pas cher » sera donc probablement au black, donc les mariés se mettent volontairement hors la loi en l’embauchant… d’autant que les garanties sont minces : que faire si son boitier tombe en panne ? il vous répondra qu’à ce prix là, il n’a pas les moyens d’en avoir un autre en secours !

En résumé, cette approche très répandue (et compréhensible je le concède) vous apportera  un résultat mitigé et discutable; au mieux ce sera à vous de vous occupez de gérer vos clichés pour en faire un livre standard car un photographe non pro n’aura pas accès aux livres photos haut de gamme, idem concernant les photo booth et autres services « pointus ». Bien sur mon approche est volontairement un peu caustique, je reconnais volontiers que certains amateurs sont excellents et n’ont rien à envier à des « pros », mais rester amateur dans ce domaine est limitatif, ça c’est une certitude.

« je vais faire le tour des photographes du quartier et choisir celui qui me propose le plus de produits pour le moins cher ».

– C’est une démarche client qui sied à notre façon actuelle de consommer, mais pas très heureuse, car on achète pas un photographe de la même façon qu’un bidon de lessive. La question qui vient juste derrière est « choisissez vous un photographe ou des produits » ? Cette approche signifie que vous n’accordez aucune importance à la personne qui va vous accompagner toute la journée, des préparatifs à la soirée. En tant que convive, j’ai croisé un photographe de mariage qui était si froid et distant que je me suis dis  « si je fais ce métier un jour, je veux être tout sauf ça !  » ; à l’issue du mariage, les mariés étaient satisfaits des photos mais très déçus par l’attitude du photographe, la relation émotive à leurs images est mauvaise car reliée à de mauvais souvenirs… Que penseront nos mariés quand ils verront tous les jours la photo sur leur mur ? Ils se diront : « je me souviens quelle séance désagréable c’était, et il me parlait mal ce type ! Mon sourire n’en est pas un vrai, j’en avais marre ».

Et puis nous retombons dans une conséquence de tarifs : petits prix = petits services, car si le photographe tire trop ses prix vers le bas, il ne pourra même plus rentrer dans ses frais pour amortir ses dépenses. Au mieux il devrait vendre certains services prix coûtant s’il veut faire un geste commercial, autant dire qu’une journée complète full service à 500€, ce n’est pas possible, ou commercialement suicidaire.

« Je voudrais de superbes photos pleines d’émotions, dans un livre magnifique et un tirage d’art à accrocher fièrement dans mon salon. Le prix ? je n’en sais rien, je ne sais pas ce que cela coûte. Après tout, avec les alliances, ce sont les seuls souvenirs physiques que nous garderons, ce serait dommage de les négliger, non ? ».

– Une approche ambitieuse et pragmatique, une de celle qui plait au photographe. Pourquoi ? Car dans cette démarche il y a un intérêt pour l’image, pour le souvenir, pour la beauté et disons le, pour l’art. Cette personne a juste à rencontrer plusieurs photographes et choisir sa préférence par rapport à son feeling, le style et les produits proposés. Elle sera fière de montrer son livre 40×30 couverture cuir à sa famille et amis en guettant les « Wow », son tirage d’art 60×90 sur support alu trônant fièrement dans son salon lui rappèlera combien cette journée était magique et unique. Dans cette optique, l’image retrouve sa dimension artistique car elle est tirée et valorisée dans un livre qui raconte l’histoire d’une journée particulière. De même un tirage d’art donne toute son importance à la photo car il permet d’en savourer toute la beauté, qu’elle soit en composition, en lumière, en émotion. Bien entendu nous ne sommes plus dans la catégorie « photographe pas cher à 500€ » mais cela ne s’envole pas forcément non plus, disons que dans cette optique, nous sommes plus vers les 20% du budget mariage moyen plutôt que 10%.

Parlons chiffres 5 minutes

Les statistiques des mariages en France estiment qu’un mariage coûte en moyenne 12000€ dont 10% consacrés environ pour le photographe, soit 1200€. Dans ces 10%, le photographe est le prestataire qui passera (loin devant les autres) le plus de temps avec les mariés (9 à 18h en général le jour j, sans parler des mails et rendez vous). Néanmoins, il est souvent celui qui est contacté en dernier car les mariés se sont occupés avant tout de la salle, du traiteur, du DJ, etc. Il lui reste donc en général « les miettes » du budget d’où une approche tarifaire tendue. On entend souvent les mariés dirent « nous avons un budget très serré », oui car le photographe passe régulièrement à la fin 😉

Mais il sera surtout, avec le bijoutier, celui qui vous laissera des souvenirs. Que sommes nous sans nos souvenirs ? Il n’est pas rare de voir des clients redéfinir ce pourcentage dès lors qu’ils en prennent conscience, question de priorités !

Pour information, ces 1200€ moyens sont censés couvrir un taux horaire de travail, des charges, une assurance, un livre photo, un amortissement du matériel et logiciels, et j’en passe… Alors entendre que cela est cher, oui dans l’absolu mais en fait non 🙂

Concernant les tarifs en général et leurs explications, je vous conseille de lire un très bon article qui est beaucoup diffusé dans les forums :

 http://blog.alohafred.com/un-photographe-mariage-pas-cher

Bien, après avoir balayé quelques approches, il est temps d’apporter quelques lumières et de répondre un peu mieux à la question « comment choisir votre photographe de mariage »?

Astuces et conseils 

(comprenez il ou elle concernant le photographe bien entendu ! )

– Faites confiance à votre instinct, choisissez une personne plutôt qu’un pack ou un prix. Bien sur le prix est important, mais si vous manifestez votre enthousiasme auprès d’un photographe qui vous plait, par sa personnalité et son style, il sera réceptif à votre envie et certainement prêt à discuter de facilités et trouver une solution avec vous. Ceci est valable pour nous également, nous avons envie que les clients nous choisissent « nous » car le courant passe mieux qu’avec d’autres, affaire de feeling donc. Les images résultantes de cette complicité n’en seront que plus belles et naturelles car le courant passe !

– Demandez à consulter un livre comprenant un mariage complet et non une succession d’images Portfolio, cette démarche vous permettra de savoir si le photographe est constant et fiable dans son travail, s’il sait raconter avec son coeur un mariage en entier. Ce sera également le moment de découvrir la qualité des livres qu’il propose.

– Questionnez le sur sa gestion de la lumière : s’il vous dit avec aplomb qu’il travaille exclusivement en lumière naturelle, c’est surement (j’ai bien dis surement, pas toujours) qu’il ne sait pas gérer ses flashs, et cela n’est en général pas bon signe. Les conditions lumineuses changent énormément selon les lieux et périodes de la journée, l’usage de flashs est quasi indispensable dans certains moments pour garantir un modelé maitrisé et flatteur. « Déboucher » les ombres certaines fois est crucial, surtout lorsque vous subissez une lumière dure et zénithale. Ce domaine est tellement important que si vous abordez ce sujet avec votre photographe, il devrait en être ravi et enthousiaste dans ses réponses.

– Demander lui ses délais de parutions / livraison des galeries, livres, diaporamas et tirages; sa réponse devra être ferme et correspondre avec vos attentes.

– Enfin, un photographe attentionné vous posera beaucoup de questions afin de vous délivrer la prestation la plus personnalisée possible; il ou elle devra être réceptif à vos envies, aux particularités de votre mariage.

Conclusion

Le photographe de mariage peut se comparer à un hôtelier, dans les extrêmes il y a le formule1 et le Carlton, chacun apporte ses produits et ils sont « chers » à la hauteur de leurs prestations, services et expériences vécues. Tout le monde trouve normal de payer cher une table étoilée ou bien une suite luxueuse, les photographes de mariage ont aussi leurs étoiles ! Regardez ce qui se fait sur WPJA ou sur Fearlessphotographers et admirez l’émotion et la puissance qui se dégagent de ces photos, je vous souhaite sincèrement d’en apprécier la force et la beauté.

A vous, clients, de décider si vous désirez une prestation photographique Formule1 ou Carlton, rassurez vous il existe des gammes intermédiaires dès lors que vous consacrez du temps pour les trouver.

Dites nous ce que vous attendez de votre photographe de mariage, ne subissez pas et vous trouverez celui ou celle que vous VOULEZ et qui vous fera pleurer quand il vous présentera le livre de ce jour si beau !

Stéphane & Véronique, SV Photo

 

SV Photo 2015 - Photographe mariage Lorient Bretagne - www.google.com/+SVPhotoLorient Created by Dream-Theme — premium wordpress themes. Up